Dieu Noms.FL12

De theopedia.fr
Aller à : navigation, rechercher

Ιεσου χριστος - Jésus-Christ veut dire: LE SAUVEUR ELU

Les noms de DIEU ne sont pas des inventions de l'homme mais des révélations de DIEU, pour nous donner une certaine perception de son être.
  • Le nom désigne la manière que DIEU a de se manifester a son peuple.
  • Le nom signifie la personne de DIEU. Dans la pensée orientale, un nom a une signification, l'expression de la nature de la chose désignée.

Ainsi DAVAR veut dire parole et chose...

  • Tous les nom propores en HEB veulent dire quelque chose.
  • Prononcer un nom de quelqu'un c'etait comme invoquer sa presence.
  • Connaître le nom de quelqu'un c'est avoir un pouvoir sur ce nom.

YHWH (יהוה) veut dire: Je suis celui qui est

Le tétragramme YHWH (יהוה) est un nom hébraïque se composant des quatre lettres yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו), hē (ה). “Je suis celui qui est” (Ehyéh Acher Ehyéh אֶֽהְיֶ֖ה אֲשֶׁ֣ר אֶֽהְיֶ֑ה). En Français, il est prononcé Yavé, tout en sachant que la véritable prononciation de nom de Dieu n'est pas connue parcque non voccalisée (les voyelles mises sous le nom de YHWH représente la pronociation de Adonai, qui a donné la fausse voccalisation Jehovah.

Les divers noms de Dieu dans le judaïsme[1] représentent Dieu tel qu'il est connu autant que les aspects divins qui lui sont attribué

Sommaire

Les Noms de Jésus-Christ

Son nom signifie

En grec Ιεσου χριστος : Jésus le oint

En hébreu יעשוה המשח : sauveur oint

oint signifie : consacré pour, choisi pour, destiné à

Dieu- ELHOIM אֱלֹהִים

Premiere apparition du nom de Dieu

La première fois qu'il est parlé de "Dieu" dans les écritures, le terme employé en Hebreu est אֱלֹהִים [2]. C'est le Nom le plus couramment utilisé de Dieu dans la Bible hébraïque, il revient 2312 fois dans l’Ancien Testament.

Ce terme est aussi utilisé pour désigner les divinités des autres religions[3] - Dieu, un dieu, des dieux...

ELOHA אלוה

En hébreu, Elohim est un pluriel.

La singulier est ELOHA. Il Viendrait de ALLA "être frappe de peur". Se rencontre rarement au singulier.

La forme Eloah (אלוה, qui peut sembler être la forme singulière d'"Elohim") est beaucoup plus rare, utilisée dans des œuvres poétiques et prosaïques beaucoup plus tardives (41 occurrences dans le Livre de Job).

Le terme Eloha est utilisé en six endroits pour désigner des divinités étrangères[4]. Il y désigne une divinité locale.

C'est sur cette base que certains pensent qu'"Eloha" est la forme non pas singulière, mais particulière d'"Elohim[5]

On retrouve l'équivalent d'"Eloha" en Arabe (Ilah, singulier - "un dieu", opposé à Allah - "le Dieu") et en Araméen (Elaha).

Racines de Elohim" et "Eloha"

La racine d'"Elohim" et "Eloha" est inconnue.

Selon les Sages juifs, ils dérivent de El, "puissance", ce qui expliquerait son emploi dans Ex 21:6 pour désigner des "juges et hommes puissants", et l'obscur chapitre 6 de Genèse, où il est question de "fils d'Elohim"[6]?

Une autre hypothèse les fait provenir d'un verbe apparenté à l'arabe alih (être égaré, effrayé, chercher refuge contre la peur)

Eloah et Elohim signifieraient alors "Lui qui inspire la crainte et la révérence" ou "Lui en Qui l'on trouve refuge contre la peur."

Elohim pluriel d'auto-déliberation.

L'utilisation d'un pluriel comme marque de respect est assez étrangère à l'hébreu.

La forme plurielle -im peut également être comrpise comme une dénotation d'abstraction, cf. en hébreu hayim ("vie") ou betoulim ("virginité", mais peut aussi se comprendre comme signes de virginité). Dans ce sens, Elohim signifie "divinité" ou "déité". Le mot hayim est assez similairement, syntacticalement singulier lorsqu'il est utilisé comme nom, mais syntacticalement pluriel sinon.

Elohim pluriel de majesté

Elhoim, est-il un pluriel réel? La trinité est elle déjà suggérée ici? Elohim serait un pluriel de majesté? Une tournure grammaticale pour exprimer un un intensif, indiquer la plénitude du pouvoir.

  • Genèse 1:1 "Au commencement, Dieu [Elohim] créa les cieux et la terre."

Toutefois, l'hébreu admet l'existence de mots exclusivement pluriels (de forme), comme Behemoth ou, en hébreu moderne, be'alim ("propriétaire"), qui se conjuguent au singulier malgré leur apparence.

Certains savants voient dans ce pluriel, non pas un "Nom", mais un attribut (l'Elohim, le Tétragramme qui Est Elohim). Le Ramban rapporte une tradition expliquant Elohim comme El hem, "Puissance d'eux", c'est-à-dire Puissance de tout et tous, sur tout et tous ou, simplement, le Tout-puissant.

D'autres interprètent le -im comme l'expression de la majesté (pluralis majestatis) ou de l'excellence (pluralis excellentiae), marque de grandeur et de dignité. Cf. l'usage similaire du pluriel pour ba'al (maître) et adon (seigneur).

C'est pour cette raison que certains théologiens du christianisme citent l'apparente pluralité d'"elohim" comme preuve de la doctrine trinitaire. Cette position traditionnelle a été révisée par les exégètes chrétiens modernes, qui considèrent cette interprétation comme fallacieuse[7]

Les grammairiens Juifs appellent ces pluriels … plur. virium ou virtutum; les grammairiens plus tardifs les nomment plur. excellentiae, magnitudinis, ou plur. maiestaticus.

Ce nom a été suggéré par le Nous utilisé par les rois parlant d'eux-mêmes. (cf. 1 Macc.10:19 et 1 Macc. 11:31); et le pluriel utilisé par Dieu dans Gen 1:26 et Gen 11:7; Is 6:8 a également été incorrectement interprété de la sorte.

Il est cependant soit communicatif (incluant les anges présents, ce qui est le cas d'Isaïe 6:8 et Gen. 3:22), soit, selon d'autres, une indication de la plénitude de force et pouvoir implicite.

Elohim pluriel réel: révélation de la trinité

Dans le monde, il est souvent utilisé le principe du raisonnement dit, du rasoir d’Occam[8]. C'est à dire que parmi toutes les hypothèses, celles qui sont les plus simples sont les plus vraisemblables ».

L'homme a pris l'habitude de contredire Dieu, de tordre sa Parole, pour qu'elle ne dise que ce qu'il veut ententre

Elohim est oui ou non un pluriel? Oui

Dieu est-il Dieu l'unique, qui est un en trois personnes? OUI!

Alors Elohim est simplement, la révélation première de cette caractéristique particulière de Dieu, qui est trinitaire!

A ce propos, L'homme est trinitaire, Esprit, ame et corps.

Des les 3 premiers versets de la Bibles, le Saint-Esprit inspire Moise pour qu'il nous présente, tout de suite, les 3 révélations de Dieu, ses trois personnes: Gn 1.1 Dieu le Père, Gn1.2 Dieu le Saint-Esprit, Gn1.3 Dieu la Parole de Dieu[9], qui est Dieu le Fils:

  • Genèse 1:1 Au commencement, Dieu[10] créa les cieux et la terre.
  • Genèse 1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu[11] se mouvait au-dessus des eaux.
  • Genèse 1:3 Dieu dit[12]Que la lumière soit! Et la lumière fut.
Le nom "Elohim" désigne simplement l'unité parfaite du Père, du Fils et de l'Esprit Saint.[13]
  • Genèse 1:26 "Puis Dieu [Elohim] dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance…"
  • Genèse 3.22: "l’homme est devenu comme l’un de nous..."

Dieu - THEOS

Dans LXX, comment les noms sont traduits par THEOS tous les noms differents que nous avons vu dans NT.

  • Marc 5:7 et s'écria d'une voix forte : Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut ? Je t'en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas.
  • Luc 1:32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
  • Luc 1:35 L'ange lui répondit : Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.
  • Luc 1:76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut ; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,
  • Luc 6:35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.
  • Luc 8:28 Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d'une voix forte : Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut ? Je t'en supplie, ne me tourmente pas.
  • Actes 7:48 Mais le Très Haut n'habite pas dans ce qui est fait de main d'homme, comme dit le prophète :
  • Actes 16:17 et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait : Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très Haut, et ils vous annoncent la voie du salut.
  • Hébreux 7:1 En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit,

Le Très Haut - EL-ELYON עליון

Gen 14: 19 « Il bénit Abram et dit : Béni soit Abram Par le Dieu Très–Haut, Maître du ciel et de la terre ! Béni soit le Dieu Très–Haut (El elyon), Qui a livré les adversaires entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout. »

Dans la rencontre avec Melchisédek. Les non juif comme Melchisédek et Balaam utilise le nom El Elyon.

Dieu se révèle ainsi au païens, pour marquer une différence d'avec sa révélation au peuple Hébreu.

Esaïe 14:14 « Je monterai sur les hauteurs des nues, je serai semblable au Très–Haut. » Chute du roi de Babylone

Le nom `Elyon (Hébreu: עליון) est utilisé avec El, YHWH ou Elohim, rarement seul (Is. 14:14). Il est lui aussi utilisé dans les passages poétiques datant de la composition finale de la Bible. Le terme est toujours utilisé en Hébreu moderne, et signifie "suprême", cf. "cour suprême".

Étymologiquement, le terme provient de על, "sur", "au dessus de" -- עליון en est la forme superlative, le Très-haut, le Plus-haut.

Les Phéniciens utilisaient un nom assez similaire pour Dieu, rendu en Grec par Έλιον. Il est également apparenté à l'Arabe `Aliyy.

DIEU très haut. Gn14,17-20 Melkitsedek Nb24,16 oracle de Balaam. Es14,14 chute du roi de babylone > Lucifer

ELAL le DIEU très haut...

mais ces nom ne sont pas des nom propres puisqu'ils sont utilises pour des divinités, des hommes ou des autorités humaines Gn33,10 Ex7,1 je te fais ELOHIM pour pharaon Jug5,8 il avait choisi de nouveaux ELOHIM/autorités Ex21,6 il amenra l'esclave devans les juges/ELOHIM Ex22,8-10 ELOHIM dans ces textes législatifs comme des juges et non pas DIEU. Gn6 les fils des dieux ELOHIM, c'etait les fils des juges démoniaques ou des princes démoniaques...

Le Très Haut - UPSISTOS THEOS

El-Elyon se traduit upsistos theos TRES HAUT.

Lc1,35 Mc5,7 Lc1,32 Lc1,75 Ac7,48 Ac16,17 Hb7,1TRES HAUT upsistos theos renvoit à MELKITSEDEK et l'evangile de luc est tournee vers las pagano-chretiens

Seigneur - ADONAI אֲדֹנָי

Racines DIN

Racine dérivé de Doun ou Adoun, Din, qui veut dire juger, régner.

Elle désigne Dieu comme le Dieu tout puissant, à qui tout est soumis. 

Pluriel

Adonaï (Hébreu: אֲדֹנָי), Mes Seigneur, est la forme "plurielle" de "Seigneur", bien que syntacticalement singulier (cf. le pluriel d'Elohim).

La forme singulière, Adoni ("mon seigneur"), n'est jamais utilisée dans la Bible pour se référer à Dieu.

En Hébreu moderne Adoni, veut dire monsieur (évolution analogue au Français[14]).

Ecrit YHWH lire Adonai

La prononciation du Tétragramme étant interdite depuis que le Temple a été détruit, les Juifs s'adressent à Lui par Adonaï dans leurs prières, et dans la vie de tous les jours, HaShem (Le Nom).

Lorsque les Massorètes ajoutèrent la ponctuation (nikkoud) au texte de la Bible hébraïque, ils donnèrent au Tétragramme les voyelles d'"Adonaï", afin de rappeler au lecteur qu'il faut le lire Adonaï (ce procédé est appelé keri-ketiv). Les traducteurs sépharades de la Bible de Ferrare vont encore plus loin, substituant à Adonaï un simple A.

Seigneur - CURIOS

Seigneur. Ce titre traduit le mot YHWH, de la meme façon que Adonai. LXX traduit ADONAI et YHWH par CURIOS.

Mc1,3 cite Es40 sentiers de JESUS = sentiers de DIEU...

  • Marc 1:3 « C’est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur (kuryos), Rendez droits ses sentiers. » cite Esaïe où le nom Seigneur correspond à YHWH - Esaïe 40:3 « Une voix crie : Préparez dans le désert le chemin de l’Éternel (YHWH); aplanissez dans la solitude une route pour notre Dieu ! »

Tout Puissant - EL-SHADDAI

2eme apparirion du Nom de Dieu dans la bible

Il s'est revele ainsi a Abraham. EL SHADDAI Ex6,2

SHADDAD

Chadad etre puissant.

viendrait de Shaddad : tout puissant. Représente la toute puissance de Dieu mais pas dans un sens de terreur (Elohim) mais de source de bénédiction et de consolation.

SHOD

idée de puissance, virilité, brutalité

Première révélation à l'homme après le déluge

Dieu apparaît à Abraham sous ce nom.

Le nom Shaddaï (Hébreu: שַׁדַּי), qui apparaît aussi bien en combinaison avec "El" qu'indépendamment de lui, est utilisé comme Nom divin, particulièrement dans le Livre de Job.

Selon Ex 6:2-3, c'est le Nom sous lequel Dieu était connu d'Abraham, Isaac et Jacob.

Dans la Septante et d'autres anciennes traductions, il est rendu par "Tout-puissant" PENTECRATOR, et c'est sous ces termes qu'il apparaît dans la traduction de Louis Segond Ex 6:2-3.

Une racine du mot pourrait être "shadad" (שדד), signifie "maîtriser, écraser, détruire", ce qui donnerait à Shaddaï la signification de "destructeur", l'un des aspects de Dieu (à comparer avec "Shiva", la destructrice dans la trinité hindoue, "créateur, préservateur, destructeur").

El Shadai, Dieu des mamelles; NON

En Hébreu moderne, shadayim veut dire poitrine, seins.

W.F. Albright proposa une hypothèse alternative, liant shaddaï à shadayim (les seins). Shaddaï serait alors lié à la fertilité de Dieu et Sa bénédiction sur les animaux aquatiques et volatiles, puis les hommes.

El Shadai au sens de Dieu suffisant, Dieu qui pourvoit à notre bénédiction

  • Gen. 28:3: Qu'El Shaddaï te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples!
  • Gen 35:11;: Je suis El Shaddaï: Sois fécond, et multiplie
  • Gen 49:25: C'est l'œuvre d'El Shaddaï qui te bénira des bénédictions des cieux en haut, des bénédictions des eaux en bas, des bénédictions des mamelles [shadayim] et du sein maternel [racham]

El Shadai, Dieu tout puissant: OUI!

Un étude systématique de tous les versets ou apparait El Shadai en Hebreu donne les sens suivant:

  • El Shadai comme un nom propre
  • El Shadai associé à une action puissante, brutale

Donc nos théologiens nouvelle vague, n'ont rien découvert de nouveau.

Nos anciens Théologiens St Jérome, Tertulien, Origène ou d'autres frères connaissant très bien les langues anciennes avaient raison de traduire El Shadai par Tout Puissant!

Tout Puissant - PENTOCRATOR

EL SHADAI, est PENTOCRATOR pantos/tout crator/puissant dans LXX

2Co6,18 qui cite Jr31,9 et 2Sm7,14

Ap1,8 Ap4,8 Ap11,17 Ap15,3 Ap16,7 Ap16,17

  • Luc 1:49 Parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint,
  • Luc 24:19 Quoi ? leur dit-il. -Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple,
  • 2 Corinthiens 6:18Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.
  • Apocalypse 1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant.
  • Apocalypse 11:17 en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout puissant, qui es, et qui étais, de ce que car tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne.
  • Apocalypse 15:3 Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'agneau, en disant : Tes oeuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations !
  • Apocalypse 16:7 Et j'entendis l'autel qui disait : Oui, Seigneur Dieu tout puissant, tes jugements sont véritables et justes.
  • Apocalypse 16:14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant.
  • Apocalypse 19:6Et j'entendis comme une voix d'une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant : Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne.
  • Apocalypse 19:15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.
  • Apocalypse 21:22 Je ne vis point de temple dans la ville ; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l'agneau.


YHWH - Eternel

Exode 6:2 «Et Dieu parla à Moïse, et lui dit : Je suis l’Éternel (YHWH). Je mes suis fais connaitre à Abraham, à Isaac, et à Jacob, comme le El Shadai (out–Puissant); mais sous mon nom, YHWH (l’Éternel), je n’ai point été connu d’eux.

C'est le nom imprononçable et incommunicable. Dans son nom il n'y a que des sons qui produisent un souffle.

YHWH, est le nom le plus employé dans l’Ancien Testament : 6499 fois. Il est rendu en français par l’Éternel.

Le nom le plus important de Dieu dans le judaïsme est le Tétragramme, le nom à quatre lettres de Dieu, Youd-Heh-Waw-Heh, יהוה .

Le judaïsme interdisant de prononcer ce nom en dehors de l'enceinte du Temple, la prononciation correcte du nom fut perdue - l'hébreu n'utilisant pas de voyelles. En effet, certains textes antiques, notamment les Manuscrits de Qumran, portent le Tétragramme en caractères paléo-hébraïques, contrastant avec le reste du texte, écrit en caractères carrés, et on pense que, même à cette période, on le lisait Adonaï, "Mon Seigneur".

Le Tétragramme signifierait alors "Lui qui Est par Lui-même", ou simplement "Lui qui Est (Vit)", le principe d'existence étant étranger à la pensée juive classique.

YHWH serait donc l'expression de la conception hébraïque du monothéisme : Dieu Est par Lui-même, Créateur incréé dont l'Existence (ou l'Essence) ne dépend de rien ni personne d'autre, et sa réponse à Moïse, Je suis Celui que Je suis (Ehye asher Ehye) serait la définition de Dieu par Lui-même.

L'idée de vie a été liée au Tétragramme depuis le Haut Moyen Âge. Dieu est présenté comme le "Dieu Vivant", ce qui ne signifie pas qu'"Il vit comme nous", mais qu'Il Est non-mort, par opposition aux divinités païennes, sans vie et inanimées.

Dieu, sous Son Nom en quatre lettres, est présenté dans la Bible elle-même comme la source et l'auteur de la vie.

Le Nom de Dieu est plus qu'un titre distinctif, il représente la conception juive de la nature divine, et de sa relation aux hommes, et au peuple juif en particulier. Afin de marquer son respect, sa révérence, sa crainte pour les noms sacrés de Dieu, les soferim (scribes des textes sacrés) marquent une pause avant de transcrire l'un d'eux, et préfèrent utiliser une autre marque de révérence lorsque marquer un nom de Dieu n'est pas nécessaire.

  • Exode 20:7 « Tu ne prendras pas le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne tiendra pas pour innocent celui qui prendra son nom en vain. »*
  • Psaumes 8:9 « Éternel, notre Seigneur ! Que ton nom est magnifique sur toute la terre ! »
  • Matt 6:9 « Vous donc priez ainsi : Notre Père qui es aux cieux, ton nom soit sanctifié ; ton règne vienne ; »

L'interdiction de blasphémer, c'est-à-dire de prononcer Son Nom en vain, crime passible de la peine capitale dans la loi Juive, ne se rapporte qu'au Tétragramme. Tous les courants actuels du judaïsme enseignent que le Tétragramme, Nom de Dieu en quatre lettres, ne peut être prononcé que par le Grand Prêtre dans le Temple. Selon une tradition, celui-ci ne le prononçait généralement qu'à Yom Kippour, et l'orchestre liturgique jouait plus fort à ce moment, de façon à ce que le Grand Prêtre ne soit pas entendu. Le Temple de Jérusalem ayant été détruit, ce Nom n'est jamais prononcé par les Juifs lors de rituels religieux, ni lors de conversations privées.

Dans la prière, le Tétragramme est remplacé par Adonaï, et dans la conversation courante par Hashem.

Certains passages bibliques, comme Ruth 2:4, tendent tout de même à indiquer que, fut un temps où ce Nom était d'usage courant. De même, le fait que beaucoup de noms hébraïques comportent une partie des lettres du Tétragramme, mais pas toutes, sauf Yehouda (YHWDH), suggère que les gens connaissaient la verbalisation du Tétragramme, afin de pouvoir établir la connexion avec ces noms.

Exode 3.13:16 "Moïse dit à Dieu: J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je? Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle "je suis" m’a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël: L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération."

Je suis celui qui est

Ehyéh Acher Ehyéh אֶֽהְיֶ֖ה אֲשֶׁ֣ר אֶֽהְיֶ֑ה Ex3,14

Le tétragramme YHWH (יהוה) est un nom hébraïque se composant des quatre lettres yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו), hē (ה). “Je suis celui qui est”

Je suis - Ego eimi

ego eimi ouon je suis le dieu vivant dans la Septante LXX
ego eimi dit jesus - "Egô eimi", "Moi, je suis"

En grec " egô " est le pronom sujet de la première personne du singulier et correspond à " Je ". Dans les évangiles synoptiques, Jésus parle très peu souvent de lui-même en disant " egô/Je ". En revanche, dans le Quatrième évangile, Jésus emploie très fréquemment le " egô " seul ou avec un verbe, spécialement le verbe " être " (grec eimi).

Jésus révèle ainsi qui il est :

  • " Je suis le pain de vie " (6,35) ;
  • " Je suis la lumière du monde " (8,12) ;
  • " Je suis la porte " (10,9) ;
  • " Je suis le bon berger " (10,11.14) ;
  • " Je suis la résurrection " (11,25) ;
  • " Je suis le chemin, la vérité et la vie " (14,6), etc.

" Je suis " est utilisé sept fois en sens absolu, c’est-à-dire sans attribut, par exemple :

  • " avant qu’Abraham ait existé, moi je suis " (8,58). Les fois où Jésus utilise

" egô eimi " pour se présenter, la formule est souvent traduite par " c’est moi " dans nos bibles, mais cette expression signifie " Je suis " dans de très nombreux cas!

  • C’est le cas au moment où Jésus, marchant sur la mer, s’adresse à ses disciples apeurés : " C’est moi (traduction littérale : “Je suis”), soyez sans crainte " (6,20).
  • Dans le jardin de l’arrestation, Jésus dit deux fois " egô eimi " à ceux qui viennent le prendre (18,5 et 8 ; de plus, le narrateur le reprend au v. 6). Or, l’affirmation de Jésus n’est pas un simple " c’est moi ", elle a le sens fort de " Je suis " qui renvoie à la révélation de Dieu à Moïse. C’est pourquoi, quand Jésus dit " egô eimi ", soldats et gardes reculent et tombent à terre (18,6), comme s’il s’agissait d’une théophanie.

Le " Je suis " est utilisé uniquement par Jésus dans l’évangile de Jean. De fait, quand Jean Baptiste doit dire qui il est, il dit d’abord qui il n’est pas, puis, devant l’insistance du questionnement sur son identité, il emploie le " egô/Je " sans le verbe " eimi/être " (1,23) marquant bien ainsi la différence entre son identité et celle de Jésus. Un seul autre personnage se permettra d’utiliser " egô eimi " : l’aveugle-né (Jn 9,9)

expressions composées

D’autres expressions composées avec le nom de Yahvé complètent la révélation de la providence divine et de son salut. - Yahvé-Jiré, "L’Éternel pourvoira" Ge 22.13-14 - Yahvé-Rapha, "l’Éternel qui te guérit" Ex 15.26 - Yahvé-Nissi, "L’Éternel ma bannière" Ex 17.15 - Yahvé-Schalom, "L’Éternel Paix" Jud 6.24 - Yahvé-Raah , "L’Éternel mon berger" Ps 23.1 - Yahvé-Tsidkenu, "L’Éternel notre justice". Jer 23.6.

YHWH TSEVAHOT יהוה צְבָאוֹת - Eternel des Armées

  • 1 Samuel 4:4. Le peuple envoya à Silo, d'où l'on apporta l'arche de l'alliance de l'Eternel des armées qui siège entre les chérubins. Les deux fils d'Eli, Hophni et Phinées, étaient là, avec l'arche de l'alliance de Dieu.
  • 1 Samuel 17:45. David dit au Philistin: Tu marches contre moi avec l'épée, la lance et le javelot; et moi, je marche contre toi au nom de l'Eternel des armées, du Dieu de l'armée d'Israël, que tu as insultée.
  • 2 Samuel 6:2. Et David, avec tout le peuple qui était auprès de lui, se mit en marche depuis Baalé-Juda, pour faire monter de là l'arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l'Eternel des armées qui réside entre les chérubins au-dessus de l'arche.
  • Esaïe 19:19-22 « En ce jour–là, il y aura un autel érigé à l’Éternel au milieu du pays d’Égypte, et un monument dressé à l’Éternel sur la frontière ; Ce sera, pour l’Éternel des armées, un signe et un témoignage dans le pays d’Égypte ; car ils crieront à l’Éternel à cause des oppresseurs, et il leur enverra un Sauveur et un défenseur pour les délivrer. Et l’Éternel se fera connaître aux Égyptiens, et les Égyptiens connaîtront l’Éternel en ce jour–là ; ils offriront des sacrifices et des oblations ; ils feront des vœux à l’Éternel et les accompliront. L’Éternel frappera les Égyptiens ; il les frappera et les guérira ; ils retourneront à l’Éternel, qui se laissera fléchir par leurs prières, et les guérira. L’Éternel frappera les Égyptiens ; il les frappera et les guérira ; ils retourneront à l’Éternel, qui se laissera fléchir par leurs prières, et les guérira. En ce jour–là, il y aura une route d’Égypte en Assyrie ; les Assyriens viendront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie ; et l’Égyptien avec l’Assyrien serviront l’Éternel. En ce jour–là, Israël sera joint, lui troisième, à l’Égypte et à l’Assyrie, bénis ensemble au milieu de la terre. Et l’Éternel des armées les bénira, disant : Bénis soient l’Égypte, mon peuple, et Assur, l’ouvrage de mes mains, et Israël, mon héritage !

Ainsi dans la traduction française il y a un nom de Dieu qui revient tout le temps : Eternel des armées (YHWH Tsebaoth)

Les Noms YHWH et Elohim s'accompagnent fréquemment du mot tzevaot ("armées", Hébreu: צבאות) : YHWH Elohei Tzevaot ("YHWH, Dieu des armées"), Elohei Tzevaot ("Dieu des armées"), Adonaï YHWH Tzevaot ("Seigneur YHWH des armées") ou, le plus souvent, YHWH Tzevaot ("YHVH des armées"). La translittération habituelle est Sabaoth en Latin, Cébaoth en Français.

Ce Nom n'apparaît pas dans la Torah, ni dans Josué, ni dans Juges, mais il est souvent utilisé dans les livres prophétiques.

Le sens premier de tzevaot se trouve dans 1 Sam 17:45, où il est interpété comme "le Dieu des armées d'Israël". Le mot tzevaot isolé signifie toujours "armées" ou "groupes" [d'hommes armés] (voir Ex. 6:26, Ex 7:4, Ex 12:41), alors que le singulier désigne souvent la multitude céleste (ou terrestre), cf Gen 2:4 : 'les cieux et la terre, et toutes leurs armées/multitudes. C'est donc au sens second qu'El Tzevaot a désigné Dieu comme le Maître des armées célestes (les anges), etc.


Qu'est-ce que ce nom signifie ?

DIEU des armées d'Israel

chez les prophétes DIEU des armees n'est pas toujours employe en termes guerriers.

  • 1 Sam 4:4 « Le peuple envoya donc à Silo, d’où l’on apporta l’arche de l’alliance de l’Éternel des armées, qui habite entre les chérubins ; et les deux fils d’Héli, Hophni et Phinées, y étaient avec l’arche de l’alliance de Dieu.
  • 1 Sam 17:45 « Et David répondit au Philistin : Tu viens contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; mais moi, je viens contre toi au nom de l’Éternel des armées, du Dieu des armées d’Israël, que tu as insultées.

Il semble que ce soit le Dieu de l'armée d'Israël mais ici, justement, David ne s'avance pas avec l'armée.

  • 2 Sam 6:2 « Puis David se leva, ainsi que tout le peuple qui était avec lui, et partit de Baalé de Juda, pour transporter de là l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le nom de l’Éternel des armées qui habite entre les chérubins.

DIEU des armées des étoiles

(tjrs au singulier, est-ce que cela signifie les étoiles (au sens astronomique, cf Gen 2:1)), donc YHWH en tant que Créateur du ciel. armée du ciel, tsava chamaim est au singulier

DIEU des armées des anges

pour résumer ces 3 positions, il y a un concept global qui renvoi a la gouvernance de DIEU.

DIEU comme roi de gloire entoure d'armées angéliques gouvernant le ciel et la terre dans l'interet de son peuple et recevant la gloire de toutes ses créatures.

Le nom YHWH Tsebaoth est souvent utilisé en compagnie des anges !

  • 1 Sam 4:4 « Le peuple envoya donc à Silo, d’où l’on apporta l’arche de l’alliance de l’Éternel des armées, qui habite entre les chérubins ; et les deux fils d’Héli, Hophni et Phinées, y étaient avec l’arche de l’alliance de Dieu.
  • Esaïe 37:16 « Éternel des armées, Dieu d’Israël, qui sièges sur les chérubins ! C’est toi qui es le seul Dieu pour tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait les cieux et la terre. »
  • 2 Sam 6:2 « et David, avec tout le peuple qui était auprès de lui, se leva et partit de Baalé–Juda, pour en faire monter l’arche de Dieu, devant laquelle est invoqué le Nom, le nom de l’Éternel des armées qui siège entre les chérubins au–dessus de l’arche.
  • Osée 12:4-5 « Il lutta avec l’ange, et il fut le plus fort ; il pleura, et lui demanda grâce. A Béthel il le trouva, et c’est là que Dieu nous a parlé. L’Éternel est le Dieu des armées ; son nom est l’Éternel. »
  • Psaume 80:1;4... « Au maître–chantre. Psaume d’Asaph, sur Shoshannim–Éduth (les lys lyriques).Pasteur d’Israël, prête l’oreille ; toi qui mènes Joseph comme un troupeau, toi qui sièges entre les chérubins, fais briller ta splendeur ! »
  • « Éternel, Dieu des armées, jusques à quand ta colère fumera–t–elle contre la prière de ton peuple ? »
  • Psaumes 89:6-8 « Car qui, dans les lieux célestes, est comparable à l’Éternel ? qui ressemble à l’Éternel parmi les fils des dieux ? Dieu est terrible dans l’assemblée des saints, redoutable plus que tous ceux qui l’environnent. Éternel, Dieu des armées, qui est puissant comme toi, ô Éternel ? Tu es environné de ta fidélité. »

Les armées des anges sont souvent représentées entourant le trône de Dieu : Gen 28:12 « 

  • Josué 5:14 « 14 Il dit : Non, mais je suis le chef de l’armée de l’Éternel, j’arrive maintenant. Josué tomba le visage contre terre, se prosterna et lui dit : Qu’est–ce que mon seigneur dit à son serviteur ?
  • Psaume 68:17 « Les chars de l’Éternel se comptent par vingt mille, Par milliers et par milliers ; Le Seigneur est au milieu d’eux, Le Sinaï est dans le lieu–saint.
  • EsaÏe 6:2 « Des séraphins se tenaient au–dessus de lui, et chacun d’eux avait six ailes : de deux ils couvraient leur face ; de deux ils couvraient leurs pieds ; et de deux ils volaient. Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Éternel des armées ! Toute la terre est pleine de sa gloire ! »

Mais quand on parle des anges, on le dit aussi au singulier : L'armée des anges !

YHWH Tsebaoth !

« Dieu, le Roi de Gloire, entouré d'armée angélique, gouvernant le Ciel et la Terre, dans l'intérêt de son peuple et recevant la Gloire de toute ses créatures. »

YHWH-Yireh — "L'Eternel pourvoira - L'Eternel pourvoit" (Genèse 22:13, 14).

Littéralement: L'Eternel verra

YHWH-Rapha — "L'Eternel guérit" (Exode 15:26).

YHWH-Niss'i — "L'Eternel ma bannière" (Exode 17:8-15).

YHWH-Shalom — "L'Eternel de Paix" (Juges 6:24).

YHWH-Raha — "L'Eternel mon Berger" (Psaumes 23:1)

YHWH-Shama — "L'Eternel est là" (Ezéchiel 48:35).

Littéralement: L'Eternel là bas

YHWH-Tsidkenou — "L'Eternel notre Justice" (Jérémie 23:6).

Autres Noms donnés à Dieu

Abir — "Puissant".

Adon Olam, Ribon Olam ou Ribbono shel Olam— "Maître du monde".

Boreh — "[le] Créateur".

Avinou Malkeinou — "Notre Père notre Roi".

Melekh ha-Melakhim — "Le Roi des rois".

Elohei Avraham, Elohei Yitzchak ve Elohei Ya`aqov — "Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob".

Magen Avraham — "Protecteur d'Abraham".

El haGuibor — "Dieu le Puissant".

Emet — "Vérité".

Ro'è Israël — "Berger d'Israël".

HaKaddosh, Baroukh Hou — "Le Saint, béni soit-Il".

Kaddosh Israël — "Saint d'Israël".. *

Tzour Israël — "Roc d'Israël".

Dieu - EL אֱלֹ

Derive de OUL, dans le sens d'etre seigneur, d'etre premier, soit dans le sens de fort et puissant.

C’est aussi le même mot qui est employé pour parler des divinités des autres voisins d’Israël. Ceci montre que le nom Elohim est utilisé pour désigner Dieu chez plusieurs peuples sémitiques. La racine El (ilu, allah) intervient dans l’appellation générique de Dieu dans les langues sémitiques sauf chez les Ethiopiens.

Mais quelle est l’origine de ce nom Elohim?

  • Il viendrait de la racine ‘oul' qui signifie être fort, puissant. Ainsi celui vers qui on marche. Le Père Lagrange d’ajouter que El est celui vers qui on se dirigeait pour rendre un culte.
  • E. Jacob pense aussi qu'il viendra de 'ol' mais donne l'étymologie que propose Noeldeike qui est : être devant, être le premier. Dieu serait l'être devant, le Premier de tout.

Certains rapprochent ce nom de la préposition 'el' qui signifie vers. Ainsi, Lagarde Paul dit que El était é exclusivement en poésie. Les diverses tentatives pour trouver l'origine du nom Elohim sont presque toutes restées au niveau des hypothèses.

Ce qui est certain est que EL a représenté l'appellation de plusieurs dieux locaux.

Le nom El est aussi utilisé pour les divinités païennes, les autorités humaines, les hommes :

- Hommes (Dieu a fait Moïse Elohim pour Pharaon) :

  • Exode 7:1 « L’Eternel dit à Moïse : Vois, je te fais Dieu pour Pharaon : et Aaron, ton frère, sera ton prophète. »

- Divinités païennes :

Israël avait choisi de nouveau 'dieux' (en fait d'autres autorités, d'autres généraux)

Juges 5:8 « Israël choisissait–il des dieux nouveaux, aussitôt la guerre était aux portes. On ne voyait ni bouclier ni lance chez quarante milliers en Israël. »

- Autorités humaines :

Exode 21:6 «Alors son maître l’amènera devant Dieu et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son (Elohim) maître lui percera l’oreille avec un poinçon, et il le servira toujours.[15]

Exode 22:8-10 «Si le larron ne se trouve point, le maître de la maison sera amené devant (Elohim) Dieu, pour jurer s’il n’a point mis la main sur le bien de son prochain. Dans toute affaire où il y a prévarication, pour un bœuf, pour un âne, pour un agneau, pour un vêtement, pour tout objet perdu, dont on dira : c’est cela, la cause des deux parties viendra devant (Elohim) Dieu ; celui que (Elohim) Dieu condamnera, rendra le double à son prochain. Si quelqu’un donne à garder à son prochain un âne ou un bœuf, ou un agneau, ou quelque bête que ce soit, et qu’elle meure, ou se casse quelque membre, ou soit emmenée sans que personne le voie, »[16]

Une des clefs pour comprendre Gen 6 (les fils des dieux (Elohim) donc peut-être des hommes démonisés)

Père - PATER

On dit souvent que le NT introduit un nouveau nom de Dieu. Mais le nom de Père est utilisé dans l'AT pour nommé le Dieu par rapport à Israël son Fils (exode 4).

  • Deut 32:6 « Est–ce ainsi que vous récompensez l’Éternel, peuple insensé et sans sagesse ? N’est–il pas ton père, qui t’a formé, qui t’a fait et t’a affermi ?
  • Psaum 103:13 « Comme un père a compassion de ses fils, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent.
  • Esaïe 63:16 « Car c’est toi qui es notre père ! Quand Abraham ne nous connaîtrait pas, quand Israël ne nous avouerait pas, toi, Éternel, tu es notre père ; notre Rédempteur, voilà ton nom de tout temps !
  • Esaïe 64:8 « Cependant, Éternel, tu es notre Père ; Nous sommes l’argile, Et c’est toi notre potier, Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.


Jésus accompli la prophétie en tant qu'Israël. Israël a été choisi, et c'est Christ, (fils d'Israël) qui réalise toutes les promesses données.

  • Esaïe 49:3 « Il m’a dit : Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai. Et moi j’ai dit : J’ai travaillé en vain, j’ai consumé ma force inutilement et sans fruit. Mais mon droit est auprès de l’Éternel, et mon salaire auprès de mon Dieu. Et maintenant l’Éternel parle, lui qui m’a formé dès ma naissance pour être son serviteur, pour ramener à lui Jacob ; or Israël ne se rassemble point, mais je suis honoré aux yeux de l’Éternel, et mon Dieu a été ma force. Et il a dit : C’est peu que tu sois mon serviteur, pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’au bout de la terre........


Dans le NT, le Père est utilisé dans le sens de paternité, de créateur !

  • 1 Cor 8:6 «  néanmoins pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses, et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus–Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. »
  • Eph 3:15 « de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom, »


La paternité est une chose inhérante à Dieu (par définition)

  • Heb 12:9 « Puisque nous avons eu des pères selon la chair, qui nous corrigeaient et que nous avons respectés, ne devons–nous pas, à plus forte raison, nous soumettre au Père des esprits pour avoir la vie ? »
  • Jean 17:26 « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi, je sois en eux. »
Israel est appelle fils de DIEU

Dt32,6 Ps103,13 Es63,16 Es64,8 on parle d'Israel mon premier né.


Pour les juifs, dans Esaie 53 le fils qui souffre, c'est Israel qui souffre pour les nations?...

Mais comment Israel souffrirait pour les peches de son peuple.


Dans le NT, le terme Père est employé pour parler du createur

  • 1Co8,6 Ep3,15 Hb12,9 Jn plus de 100 fois Père est employé dans cet evangile
DIEU est père par nature, il est createur, il a des entrailles de père et de mère... 
Maintenant par Jésus-Christ il devient notre Père adoptif par le Saint-Esprit

Notes et références

  1. Dont tous ne sont pas des noms mais des attributs, des métonymies, des épithètes ou des métaphores
  2. Gen 1:1
  3. Exode 9:1 – 12:2 – 20:3
  4. 2 Chr. 32:15 et Daniel 11:37-38
  5. On peut dire de Lui qu'Il fut l'Eloha d'Abraham, l'Eloha d'Isaas, l'Eloha de Jacob à une époque où ils étaient les seuls à le penser, mais dès l'instant où une communauté comprend l'idée de Son existence, le terme d'Eloha devient impropre, car "si mon Dieu est effectivement mon Dieu, Il ne pourrait être le Dieu de quelqu'un d'autre"
  6. anges, ou "simples" fils de puissants
  7. Pour eux, l'usage du pluriel de majesté n'est venu que bien plus tard. Selon Richard Toporoski, une autorité en matière de classiques, il apparaît pour la première fois sous Dioclétien (284-305 EC)².Gesenius écrit dans sa Grammaire hébraïque
  8. Ou rasoir d’Ockham, c'est un principe de raisonnement que l'on attribue au frère franciscain et philosophe Guillaume d'Ockham (XIVe siècle), mais qui était connu et formulé avant lui :« Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité. » (« pluralitas non est ponenda sine necessitate »). L'énoncé « Entia non sunt multiplicanda praeter necessitatem », littéralement « Les entités ne doivent pas être multipliées par delà ce qui est nécessaire », est une variante souvent attribuée à Guillaume d'Ockham sans cependant qu'il y en ait trace dans ses écrits.
  9. Autrement dit le Verbe de Dieu
  10. Dieu en tant que Dieu et temps que Dieu le Père, puisque toutes les operations procedent du Père - 1 Corinthiens 12:6. diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.
  11. Le Saint Esprit est là!
  12. Jean 1:1-3 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.
  13. Les trois en un
  14. En Français, Monsieur est la contraction de Mon Seigneur
  15. Ici Elohim signifie le maître
  16. Ici, le terme Elohim ne signifie pas Dieu, ainsi qu'il est traduit, mais défini les juges. Les Juifs reconnaissent cette traduction.

Bibliographie

Autour du texte

wiki fr, Elohim

Commentaires

Liens externes

Voir aussi

Niveau de detail plus élevé: FL3