Eglise Manipulations.FL12

De theopedia.fr
Aller à : navigation, rechercher


AVERTISSEMENT
Procurez-vous rapidement au moins une Bible, la seule condition est qu'elle soit éditée par des Chrétiens! Qu'elle soit produite par les communautés Protestantes, Catholiques, Orthodoxes, Coptes, n'a pas d'importance. Surtout, LISEZ LA, méditez-la, Soyez affamés de la Vérité et sérieux avec elle! Comme les Chrétiens de Bérée, examinez chaque jour les Écritures, pour discerner si ce qu'on vous enseigne est conforme à ce qui est écrit dans la Bible. Quel que soit votre enseignant, pape, évêque, curée, pasteur, docteur, theopedia.fr, vous êtes personnellement responsable de votre salut et de votre communion avec Dieu. C'est à vous de discerner le mensonge!
AVERTISSEMENT
Actes.17.10-11 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu'ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact

Ne quittez pas vos assemblees

Hébreux 10:25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.*

Ce verset est très souvent utilisé par des leaders religieux mal intentionnés, pour contraindre les Chrétiens membres de leur communauté à ne pas en changer!

Ils Brandissent alors leur Bible et menacent l'Eglise De Jésus-Christ d'un terrible jugement, causé par sa désobeissance à la Parole de Dieu.

Exegese Biblique

Tout d'abord, il convient de mettre le verset dans son contexte, et de lire aussi les versets qui suivent...

  • Hébreux 10:25-26 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles.*

Il est alors très claire, que Paul parle des Chrétien qui abandonnent l'Eglise de Jésus-Christ. C'est à dire qu'ils quittent le corps de Christ, se séparent de la tete[1] et quittent alors leur salut!

Peut-on changer d'assemblée?

Si on quitte une assemblée Chrétienne pour une autre assemblée Chrétienne, on ne quitte pas l'Eglise de Jésus-Christ.

Certes, si nous passons notre temps à virevolter inscessament d'une assemblée à une autre, il faut se demander alors quelles sont nos motivations:

En changeant d'assemblée grandissons nous vers la stature parfaite de Christ, ou refusons-nous de grandir?

Peut-on ne pas aller a l'eglise?

L'Eglise, ce n'est pas ni un batiment=, ni une congrégation, mais l'ensemble des Chrétiens.

  • Les Eglises de maisons: Ce sont les premieres Eglises locales!
  • Le couple: C'est l'Eglise atomique[2] constituée par les missionaires sans enfants quand ils vont en mission en pays payen.
  • Seul avec Dieu: Ces moments de communion exclusifs avec Dieu sont salutaires. Nous trouvons de nombreux exemples dans l'Ancien Testament.
Mais Attention, un Chrétien isolé est en danger. Jésus-Christ a voulu que l'ensemble des Chrétiens fonctionnent ensemble comme un corps dont il est la tete[3]!

Purgatoire

Le purgatoire[4] est une manipulation de l'Eglise Catholique Romaine, qui a vue le jour au milieu du moyen age, pendant l'inquisition.

Avant le 10eme-11eme siècle, cette manipulation a fait quelques apparitions. Mais c'est au coeur de l'inquisition, au milieu du moyen-age, en pleines négociations mercantiles des indulgences, que cette manipulation a été proclammée par l'Eglise Catholique Romaine.

3 à 4 siècles plus tard, la réforme, menée par les protestants, Luther ou Calvin dénonça cette manipulation.

L'Eglise primitive ainsi que toutes les Églises protestantes, évangéliques, pentecotistes, rejettent l'existence du purgatoire.

Ce mot et cette notion sont totalement absents de la Bible. Le Canon protestant de l'Écriture considère les livres des Macchabées comme Apocryphes[5], alors que les Catholiques Romains l'insèrent dans les livres deutérocanoniques[6].

Quant au texte de l'apôtre Paul sur le salut, "comme à travers un feu", le feu représente le jugement dans les Écritures, lequel est unique, c'est-à-dire réservé pour chaque homme, et à l'issue duquel Dieu l'accepte ou non dans sa présence (Hébreux 9, 27).

Mais la préparation pour ce jugement se fait uniquement pendant la vie sur terre, par la foi (sola fide). Après la mort, plus rien ne peut être changé. Cf. 2 Pierre 3, 7-14. Verset 9 : Le Seigneur (...) use de patience envers vous ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Le jour du jugement est aussi appelé le jour de la colère de Dieu, dont on ne peut être épargné que par la justice, qui s'obtient par la foi dans l'œuvre rédemptrice de Christ.

La lecture toute simple de la bible[7], et plus particulièrement du Nouveau Testament invalide facilement cette manipulation.

Exegese Biblique

Indulgences

Origine de la pratique

Au XIIe siècle, elle reçoit une définition juridique dans les "décrétales pontificales":

  • une distinction est clairement établie entre l'absolution, réservée à Dieu, et l'indulgence!
  • l'indulgence permet la réconciliation avec l'Église.
  • L'indulgence est obtenue en contrepartie d'un acte de piété (pèlerinage, prière, mortification, Euros, Francs, dollars américains ou canadiens) effectué à cette fin dans un esprit de repentir — elle s'adresse à ceux qui sont vere penitentibus et confessis, selon la formule en usage à partir du XIIeme siecle.

Théoriquement, il n'existe pas de proportion entre la faute et cet acte de piété:

  • l'indulgence est réputée être l'effet de la communion des saints.
  • En pratique, il en va bien autrement, en partie sous l'influence des peuples germaniques, dont la législation est en fait un barème de réparations, et qui tarifient chaque faute. Les indulgences se calquent alors sur les pénitenciels, ces manuels venus d'Irlande qui fixent pour chaque type de faute tant de jours de mortification.
  • Moins longue, l'indulgence tend à se substituer à la pénitence physique en particulier pour les mourants.

Dès cette époque, on enregistre les premiers abus, principalement la simonie:

  • les fidèles marchandent auprès du prêtre un acte de charité, souvent sonnant et trébuchant.
  • Les conciles du Xeme siècle et du XIeme siècle s'efforcent donc de limiter la part d'appréciation du prêtre en fixant des barèmes généraux.

L'indulgence devient à cette période une arme pontificale:

  • l'indulgence plénière apparaît au milieu du XIe siècle;
  • elle est alors employée pour encourager la croisade en Espagne, c'est-à-dire "la Reconquista".

Au cours du Moyen Âge, le « cours » de l'indulgence ne cesse de baisser:

  • il faut de moins en moins d'efforts pour obtenir une indulgence de plus en plus large.
  • Ainsi, on en vient à accorder une indulgence plénière pour l'observation d'une paix jurée, ce qui revient à récompenser l'absence de péché.
  • On monnaie également des dispenses à diverses obligations, les sommes ainsi récoltées finançant des édifices religieux ou permettant à certains prélats de mener grand train.
  • Ainsi la Tour de beurre de la cathédrale Notre-Dame de Rouen doit son surnom à la vente des dérogations accordées pour consommer des matières grasses pendant le carême.

Critiques de la Réforme et des Lumières

Les indulgences sont dénoncées d'abord par John Wyclif (1320-1384) et Jan Hus (1369-1415), qui remettent en cause les abus. Parmi ceux-ci, on peut citer l'indulgence accordée en 1506 pour quiconque aiderait à la construction de la nouvelle basilique Saint-Pierre. C'est également l'époque du scandale lié au dominicain Johann Tetzel, chargé en 1516-1517 de vendre les indulgences au nom d'Albert de Brandebourg, archevêque de Mayence, intéressé à la vente par une commission de 50% promise par la Curie. On lui attribue alors le slogan : « Sobald das Geld im Kasten klingt, Die Seel’aus dem Fegfeuer springt » (« aussitôt que l'argent tinte dans la caisse, l'âme s'envole du Purgatoire »). La pratique des indulgences est donc de plus en plus perçue comme une forme de corruption au cours du XVIe siècle.

Martin Luther attaque, quant à lui, le principe même de la pratique dans ses 95 thèses de Wittenberg:

  • selon lui, seul Dieu peut justifier les pécheurs.
  • Il dénonce à la fois les indulgences pour les âmes du Purgatoire (thèses 8–29) et
  • celles en faveur des vivants (thèses 30–68).
  • Dans le premier cas, les morts étant morts, ils ne sont plus tenus par les décrets canoniques — à terme, c'est le Purgatoire lui-même qui est remis en cause.
  • À ce sujet, Luther s'élève également contre le marchandage des indulgences et accuse l'Église de profiter de la peur de l'Enfer:
« Ils prêchent l'homme, ceux qui disent qu'aussitôt tintera l'argent jeté dans la caisse, aussitôt l'âme s’envolera [du Purgatoire] » (thèse 27).
Luther souligne que la repentance seule vaut rémission des peines, sans nul besoin de lettres d'indulgence. Au contraire, selon lui, l'indulgence détourne les pécheurs de leur véritable devoir, la charité et la pénitence. La « querelle des Indulgences » est donc l'une des causes du schisme entre catholiques et protestants.
Aujourd’hui en 2018, le système des indulgence existe toujours! Vous pouvez payer une messe pour un défunt, pour sois-disant lui éviter de passer trop de temps au purgatoire, alors qu'il écrit que ce défunt est soit deka pres de Dieu, dans sa paix et n'a plus besoin de rien, soit dans le séjour des morts dans l'attente terrible du jugement dernier!!!!
Ce système de raquette mis en place par le catholicisme est simplement scandaleux

Exegese Biblique

Il est très facile de contrer tout ce systeme de salut par les oeuvres, ou par l'achat de quelconques indulgences, par la lecture du Nouveau Testament.

C'est pour cela que l'Eglise Catholique Romaine a longtemps conspiré pour éviter que le peuple Chrétien lise la Bible et la comprenne par lui-meme!

  • Pendant longtemps la lecture de la Bible s'est faite en latin.
  • Pendant longtemps le clergé de l'Eglise Catholique Romaine a soit découragé soit carrément interdit de lire la bible

Oeuvres Surerogatoires

Chez Augustin, la grâce et la loi se concilient dans la notion du mérite.

  • Les mérites que Dieu récompense en l'homme sont les dons de la grâce.
  • On distingue les «préceptes» et les «conseils» de l'Évangile:
    • les oeuvres obligatoires, répondant aux commandements de Dieu et de l'Église,
    • et les oeuvres surérogatoires qui consistent dans l'observation des trois conseils évangéliques, la pauvreté, le renoncement, le célibat.

A ces trois conseils répondent directement les trois voeux monastiques, et la vie monastique devient ainsi l'état de perfection.

En dehors du monachisme, tout fidèle peut accomplir des oeuvres ayant la valeur de satisfactions en pratiquant des jeûnes, des aumônes, des prières et autres pieux exercices de la vie spirituelle.

Toute bonne oeuvre devient doublement méritoire si le fidèle l'accomplit dans une bonne intention, c-à-d, comme un sacrifice offert à Dieu. Par ces bonnes oeuvres, comme l'enseigne le concile de Trente, le fidèle mérite l'augmentation de la grâce dans la vie présente et de la gloire dans la vie future.

L'excédent forme le trésor des oeuvres surérogatoires, administré par l'Église, pouvant être revendues sous forme d'indulgences

Exegese Biblique

Lisez le Nouveau Testament et si vous trouvez une vague odeur de cette manipulation nauséabonde, envoyez nous un email!


Loi de l'honneur - Culture de l'honneur

Dans le Nouveau Testament il n'y a qu'une seule loi; la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ qui nous a affranchit de la loi du péché et de la mort[8] 
  • Tout au long du Christianisme des hommes religieux ont tenté de remettre le peuple libéré de Dieu dans les chaînes.
  • La première tentative a été de remettre le Chretien sous la Loi, c'est a dire la Loi de Moise avec ses 613 commandements. Cette hérésie portées par les "ebionistes" et autre judaïsants a été vivement combattue par notre frère Paul[9]
  • Récemment de sois-disant juifs messianiques, en fait, des judaïsants masqués, sont redevenus à la mode. Ils essaient encore de remettre les Chrétiens de nouveau sous la loi sous prétexté de revenir aux racines juives de la foi. Ils ont la mème lecture erronée et tendancieuse de Romain.11[10] que leurs ancêtres du premier siècle après Jésus-Christ. Ils soutiennent le mensonge de l'Eglise greffée sur Israël, alors qu'elle mème est devenue l'Israel de Dieu[11]. Il suffit de lire le texte pour comprendre leur erreur, puis de lire les autres textes des évangiles sur les sarments, pour comprendre leur méprise qui les égarent loin de la vérité.
  • Une des dernières tentative de contrôle et d’enchaînement des enfants de Dieu, est l’énumération de toutes sortes de lois, sois-disant du royaume. C'est là encore une tentative renouvelée pour remettre les Chrétiens sous des lois!. La dernière étant la loi de l'honneur
  • Le problème de tous ces nouveaux préceptes, c'est qu'ils sont énoncés comme étant des lois ou des principes. Ils ont donc force de loi! Or la seule loi que Dieu nous a donné dans la Nouvelle Alliance, à cause de la croix, du sang versé pour nos péchés par Jésus-Christ, c'est la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ! Comment trouver une loi, un principe, une culture à ajouter à cette loi là?
Romains.8.2 la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.
Préférons la loi de Christ à la loi de l'honneur, préférons la culture de Christ à la culture de l'honneur!
1.Corinthiens.2:2 Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié.

Doctrine judaique rabbinique Referencee dans le ZOAR

Il faudrait que nos gentils prédicateurs se calment un peu et cessent d'enseigner au peuple de Dieu, l'Eglise de Jésus-Christ, des préceptes kabbalistiques! Qu'ils montrent l'exemple en prêchant l'obéissance à l'Esprit de Christ et la marche selon son Esprit qui n'a rien à voire avec des pratiques religieuses[12]

Histoire abregee des evangelique

  • Le vocable évangéliques est issue de la Réforme, lorsque Martin Luther «redécouvrit l’évangile». En étudiant profondément les lettres de saint Paul aux Galates et aux Romains, ce réformateur aurait compris que l’homme n’était pas responsable de son Salut. Il en déduisit que l’Église catholique, inspirée de la pensée de Thomas d’Aquin, avait compromis l’Évangile. Luther aurait aurait appelé ses disciples «évangéliques» pour les différencier des catholiques.
  • L’évangélicalisme nord-américain fut, lui, introduit par le méthodiste[13] George Whitefield (1714-1770). Ce courant, qui provient de la fusion du puritanisme calviniste et du piétisme, donna naissance au Grand Réveil des années 1730 et 1740.
  • L’« évangélicalisme » ou protestantisme évangélique peut aussi se définir à partir des principes de base de la Réforme protestante : Sola Gratia, Sola Fide, Sola Scriptura, Ecclesia Reformata, Semper Reformanda Est.
  • Outre ces caractéristiques, la louange est importante. Les évangéliques louent Dieu en priant ou en parlant pour le remercier et l’adorer. Cette louange s’exprime aussi par la musique liturgique, les danses , les dîmes et les offrandes.

Pentecotisme

  • Les évangéliques dits pentecôtistes, ou charismatiques[14] comme John Hagee, croient que les dons de l’Esprit Saint ne sont pas caducs.
  • Ils se focalisent sur le baptême du Saint-Esprit. En effet, ils pensent vivre ce que les apôtres auraient expérimenté lors de la Pentecôte. Ils parleraient ainsi des langues incompréhensibles ou étrangères. La glossolalie (du grec glossa pour langues et laleo pour parler) est le nom scientifique du «parler en langues»: le croyant parlerait la langue des anges en prononçant des syllabes incompréhensibles, que seul Dieu comprendrait ainsi que certains croyants.
  • D’autres pratiques curieuses accompagnent ce phénomène issu de la Pentecôte: le don de prophétie (Épître 1 aux Corinthiens 14, 3-4) qui permettrait au croyant de révéler l’avenir des gens ou du monde, la délivrance (l’exorcisme), le don d’interprétation des langues selon lequel le croyant pourrait traduire les suites de sons n’ayant aucun sens ; le don de guérison (Livres des Actes 20, 8-12). La guérison se fait par l’« imposition des mains au nom de Jésus », et le don «des paroles de connaissance» (Épître 1 aux Corinthiens 10, 1-6)
  • Historiquement, ce mouvement spécifique démarra le 1 er janvier 1901 : Agnes Ozman, une étudiante de Bethel Bible College à Topeka, au Kansas, se mit «à parler en langues».
  • Cette tendance se répandit au Texas (Balmer 1999 :114). S’ensuivirent les réveils charismatiques d’Azuzza street, à Los Angeles en Californie, avec le révérend Charles Parham, William Seymour et Ambrose J. Tomlinson[15].
  • Ce mouvement se répandit ensuite parmi les protestants, et plus récemment parmi les orthodoxes et les catholiques.

La conversion évangélique

  • Les récits de conversion des croyants se divisent en une «avant-conversion» ténébreuse et une «après-conversion» éclairée par la vie en Christ. C’est en consacrant leur vie à Jésus que les évangéliques disent pouvoir établir une «relation» avec Dieu: «I have a strong spiritual relationship with God»
  • La conversion évangélique, notamment dans le cercle hagien, suit un schéma: le croyant admet qu’il a péché et a besoin de Jésus. En acceptant le pardon divin, il reconnaît le Christ comme son sauveur personnel, lequel fut crucifié pour expier ses péchés. Puis le croyant invite l’Esprit Saint à l’«habiter». C’est ainsi que le converti croit hériter de la vie éternelle et expérimente une «nouvelle naissance»: il naît de nouveau (born again)[16].
  • L’individu devient évangélique, il ne naît pas ainsi[17].
  • Les séances d’évangélisation ont lieu dans les assemblées évangéliques, dans la rue, dans les groupes bibliques, etc. Le futur converti peut réciter une prière écrite ou répéter les paroles du prédicateur. Certains individus se convertiraient par «révélation», en «rêvant de Jésus», en ayant «une vision» de lui – ou en le «voyant»–, ou bien en lisant la Bible.

Notes et références

  1. la tete de l'Eglise, ce n'est pas le pasteur ou le pape, mais Jésus-Christ (cf Colossiens)
  2. premier et indivisible constituant de l'Eglise de Jésus-Christ
  3. La tete, c'est à dire la direction de l'Eglise est assurée par le Saint-Esprit, l'Esprit de Jésus-Christ lui-meme, ni le pasteur, ni le curé, ni le pape
  4. Ce serait un lieu ou l'ame d'un mort purge une peine provisoire de purification avant le paradis...
  5. ’apocryphe (du grec ἀπόκρυφος / apókryphos, « caché ») un écrit « dont l'authenticité n'est pas établie  » (Littré)
  6. Les livres deutérocanoniques sont les livres de la Bible que l'Église Catholique Romaine et les Églises orthodoxes incluent dans l'Ancien Testament, au-delà de la Bible hébraïque. On décrit les livres de la Bible hébraïque comme protocanoniques, c'est-à-dire du premier canon, alors que les livres deutérocanoniques sont, selon l'Église catholique et les Églises orthodoxes, du second canon, d'après la langue grecque deuteros « secondaire ». Le Protestantisme ne voit pas ces livres comme inspirés et les considère apocryphes.
  7. Le mot de « Purgatoire » et la notion de purgatoire sont absents dans la Bible
  8. Romains.8.1-4 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. 2 En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. 3 Car-chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, 4 et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.
  9. Galates.3.1-3 O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus Christ a été peint comme crucifié? 2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi? 3 Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?
  10. Romains.11.8-30 selon qu'il est écrit: Dieu leur a donné un esprit d'assoupissement, Des yeux pour ne point voir, Et des oreilles pour ne point entendre, Jusqu'à ce jour. Et David dit: 9 Que leur table soit pour eux un piège, Un filet, une occasion de chute, et une rétribution! 10 Que leurs yeux soient obscurcis pour ne point voir, Et tiens leur dos continuellement courbé! 11 Je dis donc: Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie. 12 Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous. 13 Je vous le dis à vous, païens: en tant que je suis apôtre des païens, je glorifie mon ministère, 14 afin, s'il est possible, d'exciter la jalousie de ceux de ma race, et d'en sauver quelques-uns. 15 Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts? 16 Or, si les prémices sont saintes, la masse l'est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. 17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui était un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l'olivier, 18 ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte. 19 Tu diras donc: Les branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté. 20 Cela est vrai; elles ont été retranchées pour cause d'incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi. Ne t'abandonne pas à l'orgueil, mais crains; 21 car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, il ne t'épargnera pas non plus. 22 Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. 23 Eux de même, s'ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront entés; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau. 24 Si toi, tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l'olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier. 25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. 26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés; 27 Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j'ôterai leurs péchés. 28 En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. 29 Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel.
  11. Galates.3.24-29 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ; 27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ. 29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.
  12. Talmud – Qidoushin 32a - Zohar –shemot 90 a/b
  13. Le méthodisme, issu de l’Église anglicane en Angleterre, est structuré par les frères John (1703-1791) et Charles (1707-1788) Wesley. Ils insistent sur la piété, la discipline et la «méthode». John Wesley et Whitefield prêchaient en plein air dans des camp-meetings et initièrent l’évangélisation moderne et les Grands réveils, lesquels se fondaient sur l’appel urgent à la conversion.
  14. Les (évangéliques) pentecôtistes comme les évangéliques charismatiques pratiquent les dons de l’Esprit comme la glossolalie. Toutefois, le terme « charismatiques » qualifie les évangéliques qui pratiquent ces dons et qui ne sont pas membres des assemblées pentecôtistes (Pentecostals) telles que les dénominations appelées Church of God in Christ ou Assemblies of God, les Assemblées de Dieu. Les croyants qui vont dans des assemblées pentecôtistes sont appelés des pentecôtistes et les membres de Cornerstone Church sont des charismatiques. (Discussion avec les membres de Cornerstone Church, Mai 2013)
  15. Le mouvement se répandit ensuite dans diverses dénominations The Pentecostal oliness Church, the Church of God in Christ, the Church of God et the Assemblies of God (Balmer 1999 :134). Le mouvement Jesus People renforce ce pentecôtisme dans les années 1960 et 1970.
  16. Ce schéma peut correspondre à ce qui est pratiqué lors de la conversion publique, mais aussi lorsque la personne décide de se convertir seule chez elle ou ailleurs en récitant ce type de prière de conversion. Elle peut lire et réciter cette prière qui peut se trouver dans des petits livrets d’évangélisation. Après la majorité de ses prédications, John Hagee lance un appel de conversion et beaucoup de personnes s’approchent de la scène et répètent mot pour mot la prière de conversion qu’il récite.
  17. Bien qu’il soit fréquent de rencontrer des évangéliques qui proviennent de familles converties de génération en génération, cette religion dépend toujours d’un choix et non d’une tradition familiale.

Bibliographie

Autour du texte

Commentaires

Liens externes

Voir aussi

Niveau de detail élevé: FL2

Hérésies - Manipulations - Erreurs -